NativeScript : Rencontre avec Jen Looper

OPEN SOURCE Jeudi 24 novembre 2016 Pas de commentaire

 

Issam Guissouma, développeur Java J2EE chez AXONES, est à l’initiative de la rencontre avec Jen Looper. Personnalité de la sphère JavaScript elle est est Developer Advocate chez Telerik (Progress), situé à Boston. Elle travaille depuis plus de 15 ans en tant que développeur web et mobile, spécialisée dans la création d’applications mobiles iOS et Android. Jen Looper est multiculturaliste multilingue et essaie chaque jour d’apprendre quelque chose de nouveau. Elle s’est rendue dans nos locaux le mois dernier pour présenter le framework NativeScript.

Sans titre(13)

Issam, quel est ton rôle au sein d’AXONES ?

Depuis 2007 je fais du développement d’application web en technologie Java J2EE. Chez AXONES je suis responsable opérationnel de comptes sur plusieurs TMA. Passionné par les nouvelles technologies, en général en JavaScript, je commence à m’intéresser à l’écosystème JavaScript : tout ce qui est nouvelle technologie, React, Angular 2, comment faire des applications mobiles soit hybride soit en native. Donc je regarde toujours les nouveautés, les tendances, sur cet axe-là. J’ai commencé à m’intéresser au framework NativeScript qui permet de faire des applications mobiles natives en utilisant les compétences web et JavaScript. Il est également compatible avec Angular 2.

 

Comment est venue l’idée de cette rencontre avec Jen Looper ?

C’est moi qui ai proposé la venue de Jen Looper chez AXONES pour parler un peu de la NativeScript, qu’est-ce qu’on peut faire avec, son utilisation pour faire des applications mobiles.

Jen Looper travaille chez Telerik (Progress) comme moi à AXONES en tant que Developper Advocate. C’est Telerik qui a développé ce framework, qui l’a poussé pour que ça fonctionne, pour que ce soit utilisé aujourd’hui dans les applications mobiles natives. Jen looper travaille sur ce projet, elle aime bien ce produit, elle encourage donc les gens à l’utiliser. Il permet en effet la création d’applications web et mobiles en même temps en utilisant le même code. De passage à Paris à l’occasion d’une conférence Paris Web, elle était juste avant en Grande-Bretagne pour assister et aussi présenter une conférence européenne sur Angular Connect. On a voulu profiter de sa présence dans la capitale pour l’inviter ici à AXONES et qu’elle nous parle de la NativeScript.

Sans titre(13)

Conférence Angular Connect  : https://www.youtube.com/watch?v=aWM-_majn0E

 

Pourquoi avez-vous décidé de reprendre son discours lors de l’événement Angular Connect en Grande-Bretagne ?

On avait eu une discussion parce que sa conférence à Paris n’était pas liée à NativeScript. C’était sur les beacon, sortes de périphériques qui transmettent un signal que ton téléphone peut capter pour afficher des informations. On peut l’utiliser par exemple dans les musées : tu t’approches d’un tableau, ton téléphone capte qu’il est présent à 1 mètre et il affiche les informations sur ledit tableau. Il transmet un signal. Elle avait présenté surtout ça. Le mois dernier elle nous a fait la même présentation qu’à Angular Connect. Petit bonus, ici elle l’a faite en français, et là-bas dans sa langue maternelle.

 

Quels ont été les grands sujets évoqués ?

La rencontre a duré 1h-1h30.  On a discuté autour d’un café, elle a visité nos locaux, découvert nos activités…

IMG_3875

Elle a présenté NativeScript. Qu’est-ce que ce framework permet-il de faire ? Quelle est la différence entre NativeScript et les applications mobiles hybrides ? La différence avec Xamarin ? Et la différence avec React ? Elle nous a montré comment on peut faire une application mobile et web en réutilisant 70% du code. NativeScript et Angular 2 offre cette possibilité. Nathan Walker a fait un squelette de projet qui permet de mélanger le web et le mobile dans une même arborescence, ainsi on peut exécuter l’application web, et utiliser presque le même code pour créer une application mobile. Tout est native, ce n’est pas une application web qui est dans un navigateur. C’est-à-dire que si tu utilises Android tu auras une application Android native et iOS native aussi. Ensuite elle nous a montré l’application qu’elle a elle-même développée. C’est une application web et une application mobile : Pocket Rave. L’utilisateur peut choisir une musique, dessiner quelque chose, jouer un morceau de musique avec une animation… L’application est accessible sur mobile et web. À la fin les gens ont testé son application en direct et on a vu que ce qu’ils avaient dessiné sur un device apparaissait automatiquement sur un autre. (https://pocketrave.me/)

Présentation de l’application Pocket Rave de Jen Looper :

 

Angular et NativeScript ?

Angular est un framework JavaScript développé par Google pour faire des applications web modernes. Côté client, avoir une meilleure expérience selon le développement le rendu web. Ils ont commencé avec Angular 1 puis ils se sont aperçu qu’il y avait beaucoup de défauts donc ils ont tout réécrit pour faire Angular 2 et résoudre toutes les imperfections. Cette version vient de sortir en version finale récemment. Pendant 2 ans c’était des versions alpha, bêta… des phases test. La version donc stable, est sortie il y a 1 mois., la version 2.0.2.0. Cette version testée peut être utilisée dans de vraies applications, en production. Avant cette dernière, le framework était encore trop bancale, toujours en cours d’écriture, pour une réelle utilisation.

Telerik est donc à l’origine du framework NativeScript. Il est OpenSource, donc la communauté, tout ceux qui s’y intéressent, peuvent contribuer à ce projet par un petit ajout, un petit correctif. Avec NativeScript on peut utiliser du JavaScript standard ou TypeScript avec Angular 2. Par exemple, mon application est grosse/grande, je la vais structurer avec Angular 2, ce sera plus facile à maintenir, car Angular 2 a une approche de développement par composant, une structure bien définie. Donc NativeScript a proposé d’utiliser Angular 2 pour mener à bien ses opérations d’applications mobiles et web, en utilisant la même architecture de framework. Avant, Angular 1 était beaucoup relié aux DOM, un des défauts à résoudre pour Angular 2. Donc Angular 2 fait une abstraction du DOM et offre la possibilité d’un rendu web ou mobile sans être relié à notre navigateur. Cette façon de faire a permis d’utiliser Angular 2 dans NativeScript.

 That Conference 2015, Jen Looper parle de NativeScript  : https://channel9.msdn.com/Events/Seth-on-the-Road/That-Conference-2015/T020

 

IMG_3889

Quand tu as organisé cette intervention, c’était dans quel but ? L’idée de donner une nouvelle vision, une nouvelle approche de travail ?

Avec Xamarin on ne peut faire que les applications mobiles natives, pour Android, iOS… Mais pas d’application web. Et NativeScript permet l’offre combinées web/mobile native en Angular 2, et est performant sur les deux modes. Il y aura une grande tendance ces prochaines années.

 

Cette technologie NativeScript n’est pas encore beaucoup utilisée en France … et  chez AXONES ?

Non ce n’est pas utilisé chez AXONES, en France je ne sais pas mais c’est en tout cas quelque chose qui commence à avoir du succès grâce à son côté vraiment pratique de réutiliser le code. Les gens ont tendance à ne pas aborder l’aspect hybride, ils préfèrent travailler avec des composants natives pour plus de fluidité, plus d’expérience mobile.

 

Vous allez travailler avec NativeScript chez AXONES ?

Actuellement on utilise Xamarin pour les applications mobiles natives et on utilise DotNet pour le web. Mais on pourrait penser travailler avec React Native ou NativeScript si jamais le client veut une application web et mobile en même temps. Car actuellement, avec nos outils, on ne réutilise pas le code pour les applications web et mobiles. Ce serait en effet une approche moins couteuse, car il n’y a que la partie « view » qui change.

L’équipe a échangé avec Jen Looper, ils ont bien cerné l’utilité de NativeScript. Notre approche est plutôt Xamarin mais cette rencontre apporte une autre vision. Maintenant on a tous les outils pour réfléchir et s’adapter à une éventuelle demande d’application web et mobile. (framework React et NativeScript). Les gens étaient tout à fait réceptifs à cette rencontre, surtout en ayant face à eux quelqu’un qui fait des conférences dans le monde entier et qui est super calée : plus de 15 ans d’expériences en développement web et mobile !

 

Visitez le site de Jen Looper : http://www.ladeezfirstmedia.com, ou contactez-la sur Twitter @jenlooper.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn