LE NUMERIQUE AU COEUR D’UNE CULTURE PLUS ACCESSIBLE

Non classé Mercredi 5 juillet 2017 Pas de commentaire

ext

Cette année, le Forum Européen de l’Accessibilité Numérique se concentre sur les inégalités face à la culture. Lorsqu’on pense « accessibilité », on imagine trop souvent des personnes en fauteuils, des malvoyants, ou des malentendants. On minimise le nombre de personnes concernées par des difficultés éprouvées lors de la manipulation de certains médias et supports.

Les jeunes enfants, les personnes âgées, les gens disposant d’un bas débit, les dyslexiques, les autistes, les handicapés mentaux ou physiques, les personnes souffrant de la maladie de Parkinson et bien d’autres sont dans cette situation d’inconfort et dans une situation d’inégalité face à l’éducation, la littérature, la culture et les arts.

Cependant, des gens se battent pour faire respecter des lois trop souvent occultées nous obligeant à rendre nos sites web et établissement publiques accessibles à tous. Une loi du 11 février 2005 met en avant l’égalité des droits et chances, et une instance de dialogue fut créée en 2001 par la commission nationale culture et handicap dans ce même but.

Pourtant, grâce aux technologies, tous les moyens sont en notre possession pour faciliter la vie des personnes désavantagées.

 

Durant cette journée, une axonienne est partie à la rencontre des différents acteurs de cette transformation :

  • L’intervention de Sandrine Sophys-Veret, chargée de mission culture et handicap au Ministère de la Culture et de la Communication. Leur aspiration est de renforcer le travail en commun, et d’encourager les événements interprofessionnels corrélant culture, handicap et technologie.
  • BrailleNet, porteur du Forum et introduit par son Directeur, Alex Bernier. BrailleNet est une importante association française avec comme fer de lance l’accessibilité en général.
  • Le travail de Gawain Hewitt chez Drake Music pour le développement de nouveaux instruments de musique accessibles.
  • La stratégie d’accessibilité de France Télévision avec 4D Player, un logiciel de sous-titrage.
  • Le suédois Jasper Klein de l’Agence de Suède pour l’Accessibilité des Médias.
  • Alexandra DROMARD, du Centre des Monuments Nationaux (CMN), chargée de l’accessibilité. Elle conduit cette accessibilité par une façon multisensorielle d’appréhender les sites et monuments, par des dessins en relief ou maquettes à échelle réduite, des fois réalisées grâce à des imprimantes 3D.

 

 

Copie de Partage(2)

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn